Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La bulle.over-blog.com

Bonjour, Je m'appelle Lucia Dauphin et je suis une jeune adulte autiste de 27 ans. C'est avec plaisir que je vous présente mon propre blog décrivant mon quotidien de personne asperger à chaque semaine afin de partager les facettes de l'autisme avec d'autres personnes que mon entourage.

Dans la bulle de Lucia 6 (Semaine du 5 au 11 février 2019)

J’ai passé une autre belle semaine malgré le froid de canard qui sévit toujours dehors. Mais rassurons-nous. Il nous reste encore près de deux mois avant que le printemps arrive, je veux dire avant que la neige commence à fondre pour de bon. Quand il fait du mauvais temps dehors, comme le blizzard qui a sévi sur Lanaudière vendredi dernier, je pense au magnifique été que je vais passer : le séjour à Charlevoix et à Québec, les spectacles que j’envisage de voir avec ma marraine (Broue, classique du théâtre québécois au Théâtre du vieux Terrebonne et Je reviens chez nous, spectacle de variétés de chansons québécoises au Théâtre Hector Charland de l’Assomption) et les diverses escapades avec ma famille et mon amoureux. Mais j’essaie d’être souvent sur le moment présent tout de même.

 

Pour en revenir à la semaine dernière, j’ai été encore très active au niveau de mes occupations. En plus de l’enregistrement radio et de la zumba de mardi dernier, j’ai été au yoga mercredi, à mon bénévolat jeudi et à mon entraînement vendredi, malgré la petite fatigue comme à chaque vendredi matin.

 

Le soir, je devais aller voir un feu d’artifice pour l’ouverture du festi glace de Lanaudière à Joliette avec ma marraine mais comme il faisait froid et un blizzard avait déjà parcouru une partie de la région, on a décidé de rester dans son appartement. À la place, nous avons regardé la télévision et nous en avons profité pour discuter amplement, parce que cela faisait du temps que nous ne sommes pas vues. J’ai été un peu déçue mais encore une fois, j’ai pris en considération l’opinion de l’autre et la vérité : il ne faisait pas si beau que cela pour aller passer une soirée dehors. On aura l’occasion de se reprendre l’année prochaine. Des feux d’artifice, on peut aller en voir n’importe quand. Je suis restée dormir chez elle et elle est venue me reconduire chez moi le lendemain. Samedi et dimanche, j’en ai profité pour faire mon ménage hebdomadaire et aller marcher sur la rivière l’Assomption pour le festi glace dimanche matin. Même si moi et mon père avons resté là près d’une heure, j’ai profité de l’ambiance festive de la rivière et du soleil magnifique qu’il faisait. Comme il ne faisait pas trop froid, la marche n’a pas été trop difficile. Par la suite, j’ai été faire mes courses pour une autre semaine de cuisine passionnante. Au menu, fettucine Alfredo, pâté chinois, mijoté de porc à la thaïlandaise ainsi qu’une salade ranch bacon et poulet. Ce sont tous des recettes majoritairement simples et qui se préparent en peu de temps mais qui sont si délicieuses.

 

 

J’ai poursuivi l’écriture de ma conférence sur l’accueil des personnes autistes dans les services publics. C’est toujours aussi passionnant écrire ce que l’on pense sur une feuille de papier, même si ce n’est pas toujours facile bien décrire la réalité. Mais en jouant avec les mots, je réussis à construire de belles phrases et à rendre mon texte attrayant à écouter. Aussi, j’ai continué la lecture du livre Derrière le mur de verre de Marie-Josée Cordeau. Je suis déjà rendue à la moitié et j’admire le courage et la détermination de cette femme qui a fait toutes les procédures de diagnostic par elle-même seulement à l’âge adulte et elle a bravé toute seule tous les obstacles qui se mesurent à la majorité des enfants autistes : l’intolérance de la différence ou le système scolaire pas adapté à tout le monde, même si elle a réussi son parcours professionnel. C’est pourtant exceptionnel parce que sa famille ne savait pas ce qu’elle avait à l’époque même si elle présentait des symptômes d’autisme dès son plus jeune âge comme être toujours dans son monde, ne pas être confortable dans les lieux publics et ne pas vouloir socialiser avec les autres jeunes filles de son âge. Maintenant, elle travaille à temps plein et elle est en couple avec un non autiste depuis plus de vingt ans.

 

Je commence également à préparer la prochaine fin de semaine dont la journée du samedi 16 février qui comprendra le souper de Saint-Valentin de moi et mon amoureux, notre deuxième en fait. Je mijote la réflexion de quel repas que l’on pourrait se concocter : fondue japonaise, tartare de saumon, mmm, il y a tant de choix qu’il s’offre à nous. Il suffit juste de bien y penser pour faire le bon choix. Pour le soir, je voudrais bien connaître le film Crazy rich à Singapour (Crazy rich asians 2018). J’aime beaucoup les films romantiques et comme mon copain aime particulièrement la vie à Singapour, cela pourrait être une bonne idée de film pour la Saint-Valentin. Quel est votre film d’amour préféré? Dans mon cas, il y en a plusieurs mais une histoire d’amour qui m’a particulièrement touché est Moulin Rouge (2001) de Baz Luhrmann (1962-). Inspiré du célèbre roman La dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils (1824-1895), cette comédie musicale met en scène un poète anglais venu à Paris pour devenir un célèbre écrivain. Aidé de Henri de Toulouse Lautrec (1864-1901) et d’une bande de bohémiens, il se rend au Moulin Rouge pour convaincre Satine, la vedette du cabaret de collaborer à leur nouveau spectacle. Celle-ci accepte et les deux tombent amoureux. Malheureusement, un duc crapuleux est cependant promis à Satine en échange de financer le spectacle de la troupe de bohémiens tandis que la jeune femme présente des signes de tuberculose pouvant anéantir ses ambitions, celles de devenir une grande actrice. Mélangeant french cancan et musique populaire, ce film est une véritable source de dépaysement pour tous les cinéphiles et les amoureux.

 

Le lendemain, j’aimerais bien retourner au festi glace de Joliette pour continuer à marcher sur la rivière l’Assomption et profiter encore des joies de l’hiver.

Bonne semaine et surtout, bonne Saint-Valentin à tous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Mes films d'amour préférés: Harold et Maude de Hal Ashby 1971, Eternal Sunshine of the spotless mind de Michel Gondry 2004, Paris, Texas 1984 de Wim Wenders, le plus triste Atonement de Joe Wright 2007 et le plus le fun :Pretty Woman ;)
Répondre